Ceci est un composant Flash, il vous faut le plugin Adobe pour le visualiser.

TAPISSERIE ET NATURALISME

                        à l'Hôtel de ville d'Aubusson du20 juin  au 30 septembre 2007

affiche

  C'est l'Hôtel de ville d'Aubusson, en Creuse,  qui sera cet été "l'écrin qui mêlera avec bonheur les Arts du Passé et ceux du Présent " écrit Anne-Lan en préface du catalogue de l'exposition Tapisserie et Naturalisme engagée dans ces regards croisés Nature  et Culture.

Cette exposition, est propoposée par l'association Récréasciences  qui  a mis en mouvement les 3 départements de la  région  Limousin pour l'organisation 2007 d'Arts et Sciences  en Limousin , célébrant le tricentenaire de la naissance en 1707 de Linné et Buffon, deux célèbres naturalistes. 

Ces célébrations visent à ce que "des artistes et des scientifiques , d'hier et d'aujourd'hui vont se rencontrer, dialoguer, se connaître et s'apprécier, prolonger ensemble l'aventure de la connaissance et de la création, se nourissant réciproquement de leurs expériences et leurs approches différentes" écrit Anne-Lan , peintre sur soie  renommée qui partage l'initiative de cette exposition avec le peintre Reg Algorn.  De nombreuses tapisseries s'associent avec des peintures et aquarelles, sculptures, dessins pourmettre en scène la nature.

Le grand hall accueille plusieurs artistes , dont trois oeuvres d'Ann-Lan  

coqtigre    Un tigre monte la garde au pied de l'escalier d'honneur, sous le regard d'un coq fringant dont on attend l'impératif Cocorico : ce sont les oeuvres du sculpteur sur bois Jürgen Lingl-Rebetez qui travaille .... à la tronçonneuse!!! 


hibouses oeuvres vivantes, expressives , colorées  lui ont valu  de prestigieuses distinctions.

www.lingl-sculpture.com




le soir de Saint Saens    Nous passons futivement devant le grand tigre descendant  de son arbre,  de Danièlle Beck , artiste peintre animalier, spécialisée  dans les grands fauve et espèces africaines (http://danielle.beck.free.fr).

Les chant des oiseaux nous accompagne vers l'univers plus paisible de Saint Saens (1903-1979): "le soir" est une tapisserie   carrée  3 m ètres de côté  propriété du Mobilier National. Tissée en 1951, elle illustre l'oeuvre d'un artiste "tombé en amour" de tapisserie en 1941, au contact de Jean Luçat, et qui s'inspira de la mythologie, du cosmos, de la flore et de la faune. 

trésors de la mer    Accompagnés des enfants, nous aurions volontiers collé notre oreille au nacre du coquillage des Trésors de la Mer, du cartonnier Louis Marie Jullien . Ce marseillais né en 1904, d'abord caricaturiste puis graphiste, s'éprendde tapisserie au contact de Jean Luçat en 1936. Il sort son premier carton en 1940, et 10 ans plus tard, il s'y consacre  presque exclusivement!

salla

     Cett salle comporte d'autres tapisseries , comme le coq ou le paon de Jean Luçat, les oiseaux de Maingonnat ....les illustrations  de Martin Lersch, planches de plantesla magnifique collection de planches de plantes de Dom et Jean-Paul Ruiz spécialisés dans les arts visuels , et de la géotopoétique des paysages.



Nous quittons à regret ce vaste espace qui comporte aussi un coin vidéo -nature. Nous transitons par les "armoires à curiosités",  collections de scarabées, coquillages et autres poissons pour entrer dans la belle salle du Conseil Municipal aux sièges précieux, tapissés.

feuillages et oiseauxNotre regard se porte sur l'oeuvre  Feuillages et oiseaux de  Perrot (1912-1979): professeur de dessin puis affichiste, le contact avec Luçat ( encore lui) fit qu'il se consacra presque exclusivement  aux cartons à partir deperrot 1945. Ses oeuvres sont d'abondantes verdures, fleuries, peuplées d'animaux.

L'exposition Tapisserie et naturalisme présente une douzaine de tapisseries d'Aubusson, prétées par le Mobilier National qui  possède  jusqu'à 7000 pièces de tapis et tapisseries tissées dans les prestigieuses Manufactures des Gobelins, de Beauvais et d'Aubusson.  

 C'est dans cette salle  du Conseil que nous admirons les aquarelles  d'un Creusois, ayant longtemps vécu à Paris et maintenant résiden t ... en Provence.   François Desbordes est un peintre naturaliste , illustrateur, spécialiste des oiseaux et des mammifères . Collaborateurs de nombreuses revues : Forêt Magasine, Hachette Nature, oiseaux, Nathan, Gallimard, Hatier, Rustica.... 

Il nous donne à voir à Aubusson, des portaits d'oiseaux à l'aquarelle, évoluant dans la plaine de la Crau ou la Vallée des Baux de provence comme l'outarde, la Huppe, la Pie.

perroquet    outarde     Huppe   

L'aquarelle " rends plus lisible chaque élément en le simplifiant et la profondeur de champs, peut s'étirer à l'infini...".

avec le temps

Dans la même salle , nous découvrons les oiseaux dodus d'un artiste parisien , inspiré par la Creuse, où il vit depuis 2001. 

Lionel Asselineau  observe les oiseaux, leur mode de vie et leur comportement et réalise ses oeuvres au pastel, comme celle -ci montrant un oiseau sous la neige, en hiver,  dénommée pudiquement " avec le temps" ( il a omis "sale").... 

La dernière salle , celle des mariages, comporte  un Acrylique sur papier de Chrysochroa buqueti   et autres insectes dont l'anatomie est minutieusement restituée  tout en transcendant leur beauté  sans artifice et pourtant si époustouflante! Je ne peux pas vous montrer de photo, elle est ratée :  c'est pas facile  la photo sous verre  quand on est pas pro! Mais je ne vais quand même pas tout vous montrer !  Venez voir vous même ces insectes pour lesquels    Jean-Louis Verdier a abandonné : les packaging agroalimentaires, les illustrations d'astrophysique, de gèophysique, d'éclatés d'engins..... pour se consacrer exclusivement  depuis 1997 à ce petit peuple carapacé !  

Dans cette  même salle vous pourrez voir d'autres merveilles (sous verre!!) : les plumes d'oiseaux de Sylvie Mercier de Flandre . Pianiste concertiste  internationale  elle est aussi photographe illustrateur profesionnel et elle peint depuis toujours, beaucoup de fleurs ( merveilleuses).

volubilis    Je termine ma visite avec Jacqueline Candiard. Ayant étudié les Arts graphiques, les Arts plastiques, tout en étant enseignate, elle illustre des ouvrages de science naturelle et collabore à l'illustration d'ouvrages d'ornithologie, d'entomologie, et de botanique, tout en poursuivant ses activités de peintre et de sculpteur. Elle réalise plusieurs velins pour la ville de  Paris ( illustration collections jardins). En 1996, elle devient Maître de dessin au Museum d'Histoire Naturelle .

Pour conclure , je retranscris ici, ses propos, ( affichés dans la salle) tant ils illustrent parfaitement  la nécessité d'allier les Arts et la Sciences , avec un soupçon d'humanité., c'est parfaitement miraculeux...

" Une planche de botanique doit répondre  aux  exigences  scientifiques mais ne jamais oublier qu'une fleur est un principe vivant, vital, sexuel, et merveileux... le port général de la plante, ses particularités, la présentation de son organe floral, son système de fécondation, sa fructification, apprennent à considérer le sujet comme un être vivant et non comme un objet à peindre.

La tentative de représentation de ces principes revient à la sensibilité de l'artiste, et cette grande considération du modèle nous  amène à une réception trés puissante.

Relation intime avec la plante: moment de vie qui s'écoule où le moindre mouvement de pétale est perceptible, la plus infime exhalaison de parfum est sentie. Une attention totale, illuminant les moindres reflets, transparence, brillance, un abandon du reste du monde, pour n'exister que pour son modèle" .

Merci Madame Jacqueline Candiard , ces propos  sont Espoir. Vos élèves ont beaucoup de chance ! j'espère qu'ils sont très nombreux à s'être imprégnés du respect du vivant  et qu'ils le retransmettront à leur tour pour la beauté du monde.

Aubusson le 11 juillet 2007