Ceci est un composant Flash, il vous faut le plugin Adobe pour le visualiser.


A LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU ... au Domaine de Banizette

au bout du chemin     Depuis Aubusson , ou Felletin, vous partez vers Vallières en direction de La Nouaille . N'oubliez pas vos cartes, le GPS vivement déconseillé dans ces contrées, il risque de détraquer votre vaisseau (??) : les petites routes sinueuses bordent les rivières et ruisseaux, surplombent des paturages ou s'engoufrent dans les forêts, s'emmêlent dans des enchevêtrements de croisements muets . Elles vous entraînent sur les contreforts du Plateau de Millevaches, dans une vallée abritée du Thaurion. Elles vous préparent sur 15 km, mine de rien, à remonter le temp , à la découverte d'une civilisation rurale du XIXème siècle, XIIIème et même du Moyen Age.


maison de maître   Passé "La Nouaille" un panneau vous invite à emprunter un chemin de terre semblant mener nulle part. Vous vous enfoncez dans les bois et un peu plus tard... mirage: vous vous trouvez face à un Manoir, daté du XVème sicèle, éclatant rubis sur écrin de verdure .

L'histoire s'inscrit déjà là: Banizettedérive de Banize ( petit Banize) lui-même rattaché au cours d'eau qui le traverse : la Banize. Le Domaine se trouve complètement à l'écart . En période de surpeuplement, entre le XIème et le XIIIème siècle, un groupe de personne quittait le village pour aller défricher un coin de terre un peu plus loin et s'y installer ( principe de l'essaimage...). Le nom du nouveau hameau découlait alors du village d'origine. Le Domaine de Banizette s'étends actuellement sur 125 Ha.


corps de ferme   La grande entrée principale, gardée par le Moulin sur le Bief s'ouvre sur une vaste cour encadrée par un corps de ferme complet . Le Manoir dont la construction s'est achevée en 1686 a été réaménagé au XVIIIème avec l'adjonction de la maitairie. Le corps du bâtiment des dépendances comprend une tour faisant office de porche en bas et de pigeonnier en haut.


pigeonnierL'ensemble des bâtiments est inscrit à l'Inventaire des Monuments Historiques en 1992. L'architecture est caractéristique des grandes exploitations agricoles polyculture-élevage du Plateau de Millevache. Cette organisation permet tait aux habitants (50) d'y vivre en autarcie : le moulin à farine, le four à pain et les ustensiles du meunier, la bergerie voûtée, l'écurie des chevaux pavée , tous les harnachements et mêmes les voitures entreposées méitaierieun peu plus loin, les deux porcheries, le poulailler, le bûcher,la grange-étable , la maitairie et son vaste grenier à grain destiné à l'entreposage des redevances du fief . Il ne manque même pas ....le jardin, qui est inscrit lui ausi à l'inventaire . Nous nous y attarderons, dans une autre histoire , celle dujardin des Aristoloches.


moulin    On peut découvrir les ustensiles de la vie domestique, les outillages du paysan , du maçon, du feuillardier, du bûcheron, du sabotier, du meunier, du ferronnier, du boulanger, du maréchal férrand .

A côté du moulin à farine, un autre moulin, nécessitait lui aussi de l'eau ; c'est le moulin à chanvre qui permettait de rouire la plante, d'en extraire les fibres qui serviront plus tard à tisser les fameux draps de chanvre bien rugueux de nos grands-mères.

moulin à chanvre477

L'intérieur du moulin présente des collection d'outils agraires et artisanaux , en explicite l'usage et les mets en scène .

baratte      90% des ustensiles proviennent du site . Mais certains, pour le plaisir de parfaire "la gamme"viennent d'ailleurs, tel cette baratte servant à fabriquer le beurre , d'origine bretonne , permet aussi son rinçage .

moules à beurre    On peut découvrir les ustensiles de la vie domestique, les outillages du paysan , du maçon, du feuillardier, du bûcheron, du sabotier, du meunier, du ferronnier, du boulanger, du maréchal férrand .


chauffe fer

Chauffe fers


porteuse eau

Porteuse d'eau

couade

Couade

baignoire et chauffe bain

Baignoire et chauffe bain








coupe orties     Ces outils encore utilisés au 19ème siècle peuvent avoir une origine moyennageuse cordonnierLe monde paysan est resté figé pendant des siècles. J'ai souvent entendu dire "être paysan, c'est un état, pas un métier, cela ne s'apprends pas , le savoir se transmet de père en fils ". La mécanisation a boulversé le monde rural et les ruraux . "Le progrés" comme disaient "les vieux" nécessaire , s'est accéléré , s'est emballé , nous a grisé. La machine s'est emballée et nous fait actuellement franchir le mur du çon.

outils de charpentier

Le menuisier


outils de bûcheron

Le bucheron


balance

ça balance pas mal


Le vaste espace du grenier , a troqué son antique fonction de collecteur d'impôts pour celle de collecteur de collections. Consacrée à la vie laborieuse du paysans, l'exposition présente une multitude d'outils présentés par thèmes comme dans le moulin et complétée par des photographies anciennes agrandies.

On reste confondu par l'ingéniosité des artisans, par la mariage de l'instrumentalité et de l'esthétique à partir de solides matériaux pris sur place .

On ne peut qu'être un peu plus consterné du terme "développement durable" que l'on nous sert généreusement ,comme l'exhausteur de goûtfait avaler les potions amères de la cuisine industrielle .


Jougs

harnais








/